Nos races

Dogue Allemand

Le Dogue Allemand en quelques mots...Le Dogue Allemand unit fierté, force et élégance dans un ensemble plein de noblesse. Il est grand, puissant et harmonieux de construction. L’harmonie de son aspect, sa silhouette bien proportionnée et sa tête si particulièrement expressive donnent à celui qui le contemple l’impression d’admirer une statue pleine de noblesse. On le considère volontiers comme l’Apollon des chiens.Histoire du Dogue AllemandLes ancêtres immédiats du Dogue Allemand actuel sont l’ancien « Bullenbeisser » et de grands mâles employés à la chasse à courre et en particulier, au sanglier, chiens d’un format et d’une conformation intermédiaires entre un puissant mâtin de type anglais et un lévrier souple et rapide. En 1880, à l’occasion d’une exposition à Berlin, un premier standard du Dogue Allemand fut rédigé.Dès 1888, la race fut confiée au « Deutscher Doggen Club 1888 e.V. » qui, au cours des ans, a modifié le standard à plusieurs reprises. Forme et contenu actuels correspondent au modèle proposé par la FCI. Doué d’un bon naturel, affectueux et attaché à ses maîtres, tout spécialement aux enfants, il reste réservé envers des étrangers. On recherchera un chien d’accompagnement et de famille sans peur et plein d’assurance, docile, réceptif, sans agressivité et au seuil de réaction élevé.Cliquez ici pour en savoir plus sur le chiot et le chien Dogue Allemand: Entretien, alimentation, education du Dogue Allemand...

Dobermann

Le Dobermann en quelques mots...Le Dobermann est de taille moyenne, construit en force et bien musclé. Par ses lignes élégantes, sa fière prestance, son caractère bien trempé et son expression résolue, il correspond à l’image idéale du chien.Le Dobermann est fondamentalement aimable et pacifique ; dans le cadre familial, il est très attaché et gentil avec les enfants. On recherche un tempérament et un mordant d’intensité moyenne. Facile à éduquer et plein de zèle au travail, le Dobermann doit être efficace, courageux et d’un caractère bien trempé. Comme il est très attentif à ce qui se passe autour de lui - son attention étant adaptée aux circonstances - on apprécie qu’il soit impavide et sûr de lui.Histoire du DobermannDans la genèse de la race Dobermann, ce sont certainement des chiens appelés «chiens de boucher » qui ont joué un rôle prépondérant, chiens qui, dans les circonstances de l’époque, peuvent être considérés comme une « race » relativement bien établie. Ces chiens, en partie les ancêtres des actuels Rottweiler, ont été croisés avec une sorte de chien de berger à la robe noir et feu qui existait en Thuringe. C’est par de tels croisements que M. F-L Dobermann a élevé des chiens dans le courant des années 70 du siècle dernier. Il obtint ainsi « sa race », un chien d’utilité non seulement vigilant, mais aussi un « chien de ferme et un chien de protection des biens particulièrement résolu face à l’homme. » Ils furent souvent employés comme chiens de garde et de protection des troupeaux et comme chiens de police. A la chasse, on les utilisait pour combattre les prédateurs. Dans ces conditions, il était presque inévitable que dès le début de ce siècle, le Dobermann fût officiellement reconnu comme chien de police, ce qui lui valut le surnom de « chien de gendarme ».L’élevage recherche un chien de taille moyenne, construit en force, musclé, qui, malgré toute sa substance, se distingue par une silhouette pleine d’élégance et de distinction. Il doit avoir toutes les qualités du chien de compagnie, de protection, d’utilité et de famille.